Crises d'angoisse : les comprendre et y faire face

Crises d’angoisse : Les comprendre et y faire face

Coucou tout le monde! Après avoir tenté plusieurs fois de me lancer dans l’écriture de cet article, j’y arrive enfin! Le sujet du jour est un sujet qui me tient à cœur. On va s’attaquer à un gros morceau: les crises d’angoisse.

Ah les crises d’angoisse…

Il y a encore un an, rien que le fait d’entendre ces mots me hérissait le poil. Si aujourd’hui j’arrive plus ou moins à les gérer, ce n’était pas le cas des mois durant. C’est d’ailleurs suite à une crise d’angoisse des plus éprouvantes que j’ai décidé de me rendre chez mon médecin et que j’ai été diagnostiquée anxio-dépressive en début 2017. À l’époque, presque tous les jours, je luttais pour éviter de faire des crises d’angoisses et ce n’était pas chose facile.

Vous allez donc découvrir ici ce que j’ai pu vivre et je vais également vous partager des astuces qui ont fonctionné pour moi. J’espère qu’elles vous aideront, vous, ou toute autre personne de votre entourage.

Pourquoi est-on sujet à des crises d’angoisse ?

mindandbeauty crises d'angoisse fear

Les crises d’angoisse peuvent survenir pour plusieurs raisons. Elles sont souvent la conséquence de fortes émotions négatives assez similaires. Il peut s’agir d’une montée de stress, de nervosité, d’anxiété, de peur, de crainte…

Il peut arriver à n’importe qui de faire une crise d’angoisse dans une situation troublante. Par exemple :

  • vous devez chanter en public et cela vous effraie,
  • vous montez sur un manège à sensations fortes,
  • on vient de vous annoncer une nouvelle qui va changer votre vie,
  • vous venez de perdre un proche,
  • etc…

Toutefois, lorsque les crises d’angoisse apparaissent régulièrement et dans des situations qui peuvent paraître banales, cela est signe d’un plus gros problème. Dans ce cas, il est très important de consulter un médecin.

Moi, à l’époque j’étais persuadée que ces crises s’estomperaient avec le temps mais elles ne faisaient qu’empirer. En effet, elles étaient la manifestation d’un problème de santé plus grave puisque, comme vous le savez, j’étais anxio-dépressive.

Mon expérience concernant les crises d’angoisse

∝ Me sentir perdue et oublier qui je suis

Si je ne sais pas combien de crises d’angoisse j’ai fait dans ma vie, tellement elles ont été nombreuses 🙁 , je sais que j’en ai fait environ cinq durant lesquelles « je me suis sentie perdue et j’ai oublié qui j’étais ». Ces crises sont pour moi les plus traumatisantes. Je ne souhaite cela à personne, pas même à mon pire ennemi.

Une expérience bizarre :

À chaque fois que cela m’est arrivée, j’étais chez moi (dieu merci!). Et même si j’étais logiquement censée reconnaître la pièce où je me trouvais, je n’y arrivais pas. Ma maison devenait subitement étrangère. J’avais l’impression d’avoir le cerveau complètement vide et de ne même pas réussir à réfléchir. Je me sentais vide, bête voire carrément folle.

Heureusement, mon chéri était là à chaque fois que j’ai fait une crise de ce genre. La première fois, malheureusement, je ne l’ai pas reconnu. Je lui ai demandé qui il était, depuis quand on était ensemble, si il m’aimait etc… Quand il a répondu à mes questions,  j’ai senti que quelque chose n’allait pas à la façon dont il me regardait. Petit à petit, j’ai réalisé qu’en effet, s’il était mon petit ami et que je ne m’en rappelais pas, ce n’était pas normal.

Un cauchemar éveillé :

mindandbeauty crises d'angoisse cauchemar attrape rêve

Evidemment, à ce moment exact, j’ai paniqué. S’en sont ensuite suivies de nombreuses manifestations physiques de mon angoisse. J’ai commencé à bégayer. Puis, mon corps a commencé à trembler. Je ressentais des fourmillements dans les mains, j’avais des vertiges ainsi qu’une forte douleur dans la poitrine et je pleurais sans raison. Je me rappelle que je faisais les quatre cents pas en essayant de comprendre ce qui se passait. Mais rien à faire, les sensations que je ressentais ne disparaissaient pas. Pire, elles se multipliaient.

Cela a duré deux heures à peu près, et ce, presque à chaque fois! Un point positif que j’ai néanmoins constaté, c’est que les fois suivantes, j’arrivais au moins à reconnaître mon copain. Il était devenu un point de repère et d’apaisement pour moi.

∝ Situations à l’origine de mes crises d’angoisse

mindandbeauty crises d'angoisse station de train bondée

Des situations susceptibles de déclencher des crises d’angoisse chez moi, il y en a eu plusieurs. D’après mes recherches, nous sommes très nombreux dans le monde à avoir les mêmes déclencheurs. Peut-être donc que vous vous reconnaîtrez (vous ou quelqu’un que vous connaissez) dans la liste ci-dessous de mes sources d’angoisse :

  • Prendre le train
  • Les endroits noirs de monde (les supermarchés ou centres commerciaux bondés, les gares ou trains en heure de pointe…)
  • Conduire sur l’autoroute
  • Une très grosse fatigue (et puisque l’anxiété empêche de dormir, j’étais tout le temps hyper fatiguée. Je vous laisse imaginer le nombre de fois où je me suis sentie mal)
  • Une pièce mal éclairée
  • Me sentir perdue
  • Avoir peur de faire une crise d’angoisse
  • Une grosse dispute
  • Une grosse contrariété
  • Qu’on doute de mes compétences professionnelles (de ce fait, je doutais de moi)
  • Tous les endroits où j’ai pu faire une crise d’angoisse
  • Une mauvaise nouvelle
  • être loin du sol (prendre un ascenseur aux portes transparentes, porter des talons, prendre l’avion, tout ce qui peut donner le vertige)
  • dormir seule

Comment aider une personne qui fait des crises d’angoisse?

Toutes les personnes qui assistent à une crise d’angoisse donnent instinctivement ce conseil « Calme-toi ça va aller! ». Plus facile à dire qu’à faire.

D’ailleurs, pour beaucoup de personnes, les crises d’angoisse c’est du cinéma. Elles pensent que l’angoissé exagère les choses et que c’est limite de l’égocentrisme. Et pourtant, c’est faux. Les crises d’angoisse ne vont surtout pas se réduire si vous ne légitimez pas la souffrance qu’endure la personne à vos côtés.

La première chose à faire pour aider une personne victime d’une crise d’angoisse est de réaliser que ce qu’elle vit est réellement douloureux. Cela l’aidera à prendre elle-même conscience qu’elle n’est pas en train d’inventer. Parce que oui, l’angoissé peut même finir par croire qu’il a inventé sa crise.

Deuxièmement, soyez là. Ne laissez pas la personne seule. Essayez de lui changer les idées et de la faire rigoler. Rappelez-lui un bon souvenir. Invitez-la à marcher avec vous et faites en sorte qu’elle ne se concentre plus sur sa crise.

mindandbeauty crises d'angoisse promenade
Invitez la personne victime d’angoisse à marcher avec vous

Ce n’est pas évident, mais le simple fait de faire des efforts et d’être là devrait apaiser la personne. Elle s’excusera sûrement auprès de vous, vous dira qu’elle vous fait perdre votre temps ou cherchera à comprendre ce qui s’est passé. Dites-lui que vous êtes là parce que vous voulez l’être et que la soutenir n’est pas une perte de temps pour vous (après tout, si vous cherchez à l’aider c’est que vous l’appréciez non?). Puis, écoutez-la si elle en a besoin.

Que faire pour aller mieux ?

∝ Pendant une crise d’angoisse

Lors d’une crise d’angoisse, il est difficile de reprendre possession de ses moyens. Toutefois, pour éviter que la crise ne dure il y a plusieurs astuces. Certaines m’ont été proposées par ma psy, d’autres me sont venues naturellement. Voici donc ces quelques astuces :

  • Lorsqu’une crise est en train d’arriver, arrêtez votre respiration quelques secondes puis respirer normalement (à renouveler plusieurs fois). Ma psy m’a expliqué que cela empêche le sang de circuler trop rapidement vers les muscles et réduit les manifestations physiques
  • Prendre l’air. L’air pur et l’espace autour de vous réduiront votre sensation d’oppression.
  • Marcher. Le fait de marcher libérera de la dopamine dans votre cerveau, l’hormone du bonheur.
  • Ecouter une musique qui vous donne la pêche. La musique adoucit les mœurs, c’est connu! Attention tout de même. Lors des crises durant lesquelles on se sent perdu ou déconnecté du monde, la musique ne fera qu’accentuer cette bulle dans laquelle on s’est réfugiée.
  • Pratiquer la respiration ventrale (si cela vous intéresse, je vous ferai un article prochainement dessus)
  • Regarder attentivement autour de soi et s’ancrer dans le moment présent (observer les détails : les fleurs, les objets, ressentir le vent, la chaleur, écouter les oiseaux, le bruit des feuilles…)
  • Appeler un proche et discuter de tout et de rien
  • Ecrire ce que l’on ressent
  • Faire du coloriage anti-stress (Mandala)
  • Repenser à un souvenir positif de façon détaillée
  • Lire un livre sur une thématique qu’on apprécie
mindandbeauty crise d'angoisse nature
Pour faire face à une crise : Regarder attentivement autour de soi – Observer les détails

∝ Et après la crise d’angoisse?

Si je vous ai donné plusieurs astuces afin de réagir durant une crise d’angoisse, il faut retenir que le but ultime est de ne plus en faire du tout. Pour ça, il va falloir travailler sur vous-même, et ce, sur plusieurs fronts. Il va falloir, par exemple, apprendre à avoir confiance en vous, changer l’image que vous avez de vous et de la vie. Vous êtes peut-être du genre à vous mettre la pression et il faudra que vous arrêtiez.

Ainsi, vous devez prendre conscience que les crises d’angoisse ne s’arrêteront pas du jour au lendemain sans que vous n’agissiez. Elles sont l’indicateur que quelque chose ne va plus dans votre vie. En conséquence, attendre que l’orage passe n’est donc pas la solution. Il va falloir agir: se mettre à la pratique d’un sport, travailler des aspects de votre comportement, vous entourer des bonnes personnes voire mettre un point final à certaines choses de votre vie.

On découvrira ensemble au fur et à mesure des prochains articles, de nombreuses pratiques qui m’ont aidées et qui pourront peut-être vous aider également. En attendant, je vous souhaite une belle et agréable journée loin de l’angoisse et de l’anxiété!

 

Vous avez déjà fait des crises d’angoisse? Vous connaissez des personnes qui en font? Racontez-moi tout ça en commentaire, je serais ravie d’échanger avec vous!

20 commentaires sur “Crises d’angoisse : Les comprendre et y faire face

  1. Hello ma belle, je ne comprends que trop bien ce que tu as vécu et ce que tu vis. Je suis trouble anxieux généralisé. Comme toi, je survivais chaque jour. Bref, je te comprends et te soutiens. Ce n’est pas facile. Je prépare aussi un article sur ma maladie qui n’est pas très connue ! Bonne soirée 🤗

    1. Hello! Merci de me soutenir 🙂 Je te souhaite aussi d’aller mieux et sortir victorieuse de ce combat. Quand ton article sortira je viendrai le lire afin d’en découvrir plus sur toi et te soutenir. Continue à être forte.
      Bisous et bonne soirée ma belle!

  2. J’ai souvent eu des crises d’angoisses.. Mais cela commence à beaucoup ce calmer ces derniers temps. Par contre cela n’a jamais été jusqu’au point de ne pas reconnaître mes proches, je suis juste souvent plus agressive. Cela m’arrive souvent pour les raisons semblables aux tiennes et je déteste cette sensation. C’est tellement désagréable ! On ne sait pas quoi faire, on a l’impression qu’il y a aucun moyen de se calmer. Heureusement que cela n’arrive pas souvent. J’ai souvent des crises d’angoisses à l’extérieur, plus qu’à l’intérieur, c’est le fait de voir du monde, de se sentir regarder, etc. Mais j’espère qu’un jour j’irai 100% mieux et que je pourrais vivre sans ces angoisses 🙂
    Bisous !

    1. Coucou Mélanie 🙂
      Un plaisir de te revoir sur notre blog. Je suis contente si ça commence à beaucoup se calmer pour toi. Moi aussi heureusement.
      Ne pas reconnaître mes proches, ne pas savoir qui je suis et me sentir déconnectée est l’une de pire expériences que j’ai vécu de ma vie.
      L’agressivité c’est vrai que ça m’arrive aussi. On devient grognon et irritable sans trop comprendre pourquoi au début jusqu’à ce qu’on réalise qu’on est anxieuse.
      Heureusement que ce n’est pas tout le temps comme tu dis et j’espère aussi que tu iras même à 200% mieux!
      Bisous ma belle!

      1. Hello, juste pour te rassurer, cette impression de voir la scène de loin et de se sentir étranger à soi même et à autrui est appelée “dépersonnalisation”. Cette sensation fait très peur mais elle est ressentie par beaucoup de personnes au paroxysme des crises d’angoisses 😌

      2. Hello 🙂
        Merci beaucoup pour ce commentaire et merci de me rassurer. C’est très gentil 🙂
        J’avais en effet effectué des recherches et découvert que la dépersonnalisation existait. Puisque le phénomène était ponctuel je n’ai jamais réellement su si je pouvais vraiment dire que j’étais atteinte de cela. Mais c’est vrai que quand je raconte aux gens ces expériences de crises d’angoisse où « je me sens déconnectée et perdue » et qu’ils n’arrivent pas à comprendre, je leur dis de chercher la dépersonnalisation sur internet pour qu’ils aient une meilleure idée.

      3. La dépersonnalisation est ponctuelle dans une crise d’angoisse, ce n’est pas une maladie. C’est important que les personnes comprennent que tu n’es pas folle! Et c’est le plus difficile… Je te soutiens à 200 % !! Marie 🤗

      4. Ça me touche vraiment que tu ais pris la peine de m’informer. Merci beaucoup pour ton soutien ma belle 🙂
        J’ai de la chance d’avoir une famille, des amis et un chéri en or qui me soutiennent même lorsqu’ils ne comprennent pas. Et maintenant avec la blogosphère je découvre des personnes géniales qui m’encouragent aussi. Merci d’en faire partie !

      5. Avec plaisir ! Je sais ce que s’est que ça soit sur le plan professionnel ou le plan personnel. Je te fais des bisous 🤗

    1. Coucou. Oui les crises d’angoisse peuvent être impressionnantes surtout lorsqu’on a pas l’habitude de voir des gens en faire.
      En tout cas c’est ce que je ressens lorsque les gens me voient en vivre une.
      Je te remercie de m’encourager c’est très gentil.
      Bisous

  3. J’ai la chance de n’avoir jamais connu ça mais merci pour toutes ces infos, c’est vraiment intéressant ! Je sais à quel point on peut être incompris dans certaines situations s’il n’y a pas de manifestation « physique » c’est pas facile à gérer non plus

  4. Merci pour ce partage qui j’espère aidera beaucoup de gens ! Je ne suis pas directement concernée ou du moins à un moindre niveau. Je n’ai jamais fait de crises d’angoisses à proprement parlé, mais je suis quelqu’un de très anxieux et sensible. Etant donné que je me suis reconnue dans les déclencheurs (qui sont pour moi une source de stress) je pense que tes conseils ne peuvent que me faire du bien. Ca ne doit pas être facile au quotidien, je te souhaite beaucoup de courage ! Continue comme cela, et tes efforts paieront !

    1. Merci pour ce gentil commentaire. Cela me fait plaisir ce que tu dis.
      J’espère que mes conseils t’aideront à t’apaiser et réduire ton stress.
      Oui ce n’est pas toujours facile au quotidien. En ce moment je vais beaucoup mieux grâce à un travail de longue haleine sur moi-même.
      J’espère que ça continuera ainsi.
      Je te souhaite une agréable journée 🙂

  5. Wahou … ton article m’a beaucoup touchée. Je l’ai trouvé extrêmement bien écris. Pour ma part je fais de l’hyper ventilation en période de gris stesse. Merci pour ce partage !

    1. Merci pour le compliment. Je suis contente si j’ai pu te toucher.
      J’espère qu’un jour tes problèmes d’hyper ventilation se dissiperont voire disparaîtront.
      Merci pour ton commentaire

  6. Comme quoi je suis sûre que tout le monde s’est retrouvé dans ce superbe article. Sujettes aux crises d’angoisse monumentales suite à un accident de voiture, il m’a fallu beaucoup beaucoup de temps pour essayer de passer par dessus, tout n’est pas encore réglé, mais je tiens le bon bout !

    1. Ça fait plaisir que cet article te plaise. Il me tenait vraiment à coeur 🙂
      J’imagine le combat que tu as dû mener et que tu mènes encore pour surmonter tout ça!
      Je te souhaite que tout aille mieux un jour et bon courage ma belle!

Pssst... Tu nous laisses un petit mot?